Le Refuge du Célé

Ma réservation
Saint-Cirq Lapopie

Saint-Cirq Lapopie

Le bourg médiéval de Saint-Cirq Lapopie, qui compte 13 monuments historiques est l’un des plus beaux villages de France. Accroché sur une falaise à 100 mètres au-dessus du Lot, Saint-Cirq Lapopie constitue l’un des sites majeurs de la vallée du Lot.
 
Chef-lieu de l’une des trois vicomtés du Quercy, Saint-Cirq Lapopie fut partagé au Moyen Âge entre plusieurs dynasties féodales dont les familles dominantes de Lapopie, de Gourdon et de Cardaillac. De ce fait, plusieurs châteaux et maisons fortes constituaient le fort seigneurial et dominaient le village.
En contrebas du fort, les rues du village, fermées par des portes fortifiées, ont conservé de nombreuses maisons anciennes dont les façades en pierre ou à pans de bois ont été construites entre le XIIIe et XVIe siècles. Étroites, elles sont caractérisées par leurs toits de tuiles plates, à fortes pentes.

Le Château des Anglais

Le Château des Anglais

En levant votre regard en direction des falaises, il est possible d'apercevoir les châteaux des anglais. Ces fortifications, dont les plus anciennes datent du XIème ou XIIème siècle, sont ancrées dans la roche calcaire et bordent les vallées lotoises.
Venez découvrir et apprécier ces architectures uniques aux multiples secrets.


Probablement à l'origine des villages actuels, les châteaux des anglais construits en hauteur sur les falaises étaient des forts-refuges destinés à accueillir et protéger la population en cas d'attaque. Tous les sites ont été aménagés et utilisés avant le XIVème siècle de différentes façons, puis réorganisés pendant la guerre de Cent Ans.

Le terme "châteaux des Anglais" ne reflète donc pas la réalité historique, mais ils se nomment ainsi, car il semblerait que ce soit la durée et les conséquences de la guerre de Cent Ans qui aient davantage marqué les traditions populaires.
 

La grotte du Pech Merle

La grotte du Pech Merle

Assez vaste, la grotte s'étend sur près deux kilomètres mais seulement 1 200 m de galeries et de salles sont actuellement accessibles aux visiteurs2. La grotte comprend deux étages de galeries communiquant par des puits et des boyaux en pente situées environ 100 mètres au-dessus des rivières (Sagne et Célé). Ces galeries ont été creusées en régime noyé il y a près de 2 millions d'années puis dégagées par une vidange partielle. Dans une seconde phase, des concrétions calcaires se sont développées.

Dans une troisième phase, des puits de soutirage ont provoqué l'effondrement des planchers où s'étaient développées des stalagmites3. Dans une dernière phase, de nouvelles cristallisations se développent, comme des pisolithes et de grands disques,

 
Défiler vers le haut